Le Clavier/Lecteur de badge BeNext  


Le but de cet tutoriel est de montrer comment ce périphérique se couple à ZiBASE.

La documentation est téléchargeable  ici.

La différentiation des touches Home & Away est sans effet avec le firmware actuel du périphérique. En conséquence, il apparait nécessaire d'avoir 2 codes pour le code de mise en route (ON) et arrêt (OFF) d'une alarme. Pis, il est nécessaire d'avoir 2 badges (puisque qu'il faut générer 2 ordres: ON/OFF), ce qui n'est pas vraiment pratique...

Ce tutoriel montre comment un seul code peut être utilisé à la fois pour le ON et pour le OFF en opérant une inversion sur un état interne de ZiBASE. Cet état sera pour l'exemple celui d'un "Système d'alarme en une action", lequel a déjà été décrit ici. Ce périphérique de badge remplaçe la télécommande ON/OFF du système d'alarme. En sus, le périphérique émet un "Bip long" lorsque l'alarme est mise "ON".

Plusieurs clavier/lecteurs RFID Benext peuvent être utilisés "en parallèle" sans complexité supplémentaire, car ceux-ci génèrent les mêmes codes quand ils sont sollicités de manière identique (par exemple, la séquence "1234" tapée au clavier, ou un badge RFID donné, générera le même code).

Préambule sur la sécurité:

Un code de 1 à 8 digits (touches 1...4) peut être utilisé.  Soit environ 80000 combinaisons possibles.

Le code peut être aussi généré par un badge RFID, soit 256^8, soit...  Des millions de milliards de combinaisons !

Dans tous les cas, ZiBASE manipule des codes au nombre de 2^32 soit plus de 4 milliards de combinaisons.


Installation

En premier lieu, mettre à jour sa ZiBASE !


Mise en place avec 2 codes distincts

1) Installer tout d'abord le clavier/lecteur de badge NeNext comme un actionneur ZWAVE, car la sa capacité à émettre des "Bips" sera exploité plus loin. Dans cet exemple, le périphérique prend alors pour adresse ZN14, son nom étant ici  benext tag reader. Il n'est pas utile de représenter le périphérique sur smartphone/tablette. Voir.

Ensuite, choisir 2 séquences au clavier, par exemple "1111" pour le ON et "2222" pour le OFF. Dans la pratique, choisir bien-sûr des codes plus longs et moins évidents.

et les taper ensuite au clavier avec :   Home  1111   Enter et Home  2222  Enter

Rappel: Les touches Home et Away sont équivalentes. Après appui sur 1 de ces 2 touches, tapez rapidement le code puis Enter.

Le suivi d'activité donne alors les IDs générés sur ZIBASE avec respectivement :

Received radio ID (ZWAVE ZN14  CMD/INTER  Batt=Ok) : VR3670970624

Received radio ID (ZWAVE ZN14  CMD/INTER  Batt=Ok) : VR3071478712


2) Installer une télécommande 2 boutons (ici avec le nom Tag reader RC) et reporter les codes ON:  VR3670970624  et OFF:  VR3071478712. Représenter la télécommande sur smartphone/tablette si vous souhaitez son pilotage par ces moyens. Voir.

Retaper les codes pour vérifier et suivre le suivi d'activité qui doit donner :

Received radio ID (ZWAVE ZN14  CMD/INTER  Batt=Ok) Tag reader RC (VR3670970624)

Received radio ID (ZWAVE ZN14  CMD/INTER  Batt=Ok) Tag reader RC (VR3071478712)


3) Dans le système d'alarme (décrit ici) , déclarer Tag reader RC comme télécommande de l'alarme.


Voilà, le le clavier/lecteur de badge NeNext est installé et pilote  le système d'alarme.

L'inconvénient demeure la nécessité de mémoriser 2 codes et... L'incapacité de gérer le système d'alarme avec 1 seul badge RFID.


Mise en place avec 1 seul code


Ce cas ne vous épargne de  la "Mise en place avec 2 codes distincts" évoquée ci dessus.

Faites Enter puis placer rapidement  le badge RFID au niveau du clavier.

Le suivi d'activité indique alors une trace qui correspond à l'ID du badge:

Received radio ID (ZWAVE ZN14  CMD/INTER  Batt=Ok): VR1750939640


Le principe utilisé ensuite est très simple:

1) Si l'ID du badge RFID est reçu alors que l'alarme est OFF, alors  le code du ON (VR3670970624) est simulé et un Bip est émis par le périphérique Benext.

2) Si l'ID du badge RFID est reçu alors que l'alarme est ON, alors  le code du OFF (VR3071478712) est simulé sans qu'un Bip ne soit émis par le périphérique Benext.

Pour réaliser ceci, il suffit de mettre en place 2 scénarios correspondant respectivement à chaque cas,  visible respectivement ici: cas 1 / cas 2.

Les variables systèmes S13 à S22 contiennent l'état  des instances des systèmes d'alarme 0 à 9. (0:Désarmé/différent de 0:Armé ou avec timer d'armement chargé). S13 correspond donc à l'instance 0.

L'instruction sev 2 VRxxxxx permet de simuler l'arriver du code VRxxxxx

Il est à noter la présence d'un action particulière "LANCER IMMEDIATEMENT LA COMMANDE QUI SUIVRA". En effet sans celle-ci, la commande ZWAVE pilotant le buzzer risque fort d'être mémorisé et en attente d'un réveil par WAKE UP. Or après avoir avoir tapé un code ou lu un badge, le périphérique est justement en écoute. L'utilisation de cette commande est donc pertinente car elle permet de prendre une décision à la volée et d'émettre immédiatement une réponse (pilotage ON/OFF du buzzer).

L'action "Activer le périphérique" fait générer un Bip une petite séquence sonore (répliquée sur le LED) pour distinguer l'état final du système d'alarme.


Remarques :

Les 2 scénarios ont le même ID de déclenchement (le badge) et il est très simple d'y ajouter d'autres IDs d'autres badges et d'autres codes tapés au clavier. Les IDs sont alors à séparer par 1 blanc. Voir exemple avec 4 badges:


Le mécanisme de tickets vous permettra également de valider/dévalider dynamiquement certains badges et codes d'accès en les appliquant à un couple particulier (cas 1/cas 2)

Si vous souhaitez retirer les codes d'origine ici "1111" et "2222" (codes distincts ON et OFF évoqués ci-dessus), ajoutez une valeur arbitraire à leurs IDs (VR3670970624 et VR3071478712), par exemple +1, soit VR3670970625 et VR3071478713. La probabilité qu'ils correspondent alors à un autre code tapé au clavier (qui est totalement inconnu) est de 0,002% (80.000/4.000.000.000). A noter que les IDs sont obtenus par hachage des codes et calculer la fonction inverse très complexe sinon impossible.