Les Actions - Liste 1ière Partie

Configurateur>>Scénarios>>Actions>>Liste 1ière Partie/2ième Partie/3ième Partie/4ième Partie/5ième Partie/6ième Partie/>>Variables

 

CETTE PAGE FAIT PARTIE D'UNE DOCUMENTATION.

ELLE EVOLUE EN PERMANENCE ET NE DOIT PAS ETRE DUPLIQUEE. FAITES Y PLUTOT REFERENCE !

_________________________________________

 

ACTIVER LE PERIPHERIQUE

Un actionneur peut être piloté dans les états allumé (ON) ou éteint (OFF).

Ces changements d'état peuvent être retardés par un délai programmable ("Dans:"). Ce délai doit être inférieur à 18H. Ne pas affecter plusieurs commandes avec "Dans:" pour un même actionneur.

La commande "ON" peut être limitée en durée ("Pendant:"). Cette durée doit être inférieure à 18H et n'est pas applicable à la commande OFF.

Une commande ON-OFF peut être lancée selon l'état d'une variable globale. Si le contenu de la variable est supérieur à 0, l'action ON est lancée, sinon (inférieur ou égal à 0) l'action OFF est lancée.

Certaines valeurs de variables sont particulières (très négatives) pour des actionneurs XDD dédiés au chauffage:
- valeurs :
- ( hexa ) =  decimal: Signification
- (0x8005) =  -32763 : Mode Arret. (->Off)
- (0x8006) =  -32762 : Mode Hors Gel et température au dessus de 10°C. (->Off)
- (0x800B) =  -32757 : Mode Hors Gel et température en deça de 10°C. (->On)

Une commande ON ou OFF peut être lancée selon la valeur retournée par une sonde (avec sa variable I0). SPECIFIER CETTE SONDE en source de déclenchement (elle doit être la seule source). Dans le mode "Chauffage", si cette valeur est supérieure à la consigne, l'action OFF est exécutée, sinon l'action ON est lancée. dans le mode "Climatisation, c'est l'inverse. Une LED de face avant peut servir de témoin. Le résultat de la comparaison peut être mis dans une variable. Un espacement de temps peut être spécifié entre chaque évaluation de l'action (Attention! le temps d'espacement crée une 'date de prochaine échéance' UNIQUE pour TOUTES les actions gérant un temps d'espacement dans un scénario donné). Un hystérésis H peut également être précise. Les valeurs de déclenchement deviennent alors Consigne+H et Consigne-H.

PS : les températures sont exprimées en dixièmes de degré, par exemple une consigne de 215 signifie 21,5°C. Un hystérésis de 5 signifie 0,5C. NE PAS OMETTRE D'INITIALISER la consigne si celle-ci est dans une variable (dans un autre scénario lancé au démarrage). La LED témoin clignotera dans la cas contraire (Consigne=0).

Les commandes DIM et BRIGHT sont équivalentes et permettent de moduler l'intensité (de lumières de lumières)  sur les actionneurs variateurs  (commandes invalides en X10).

Le protocole d'émission RF peut être précisé, ce qui permet d'accélérer l'exécution des ordres radio. Par défaut, l'émission radio est effectuée par défaut sur X10 et CHACON.

_________________________________________

 

 

ENVOYER UN MESSAGE


- SMS


Vous devez spécifier un numéro de télephone sous sa forme international et un message pour envoyer un SMS. Les SMS sont payants. Un prestataire de service les achemine dans le mode entier.

PS: Une erreur commune consiste à vouloir envoyer directement le contenu d'une variable alors qu'il est nécessaire de fournir une "chaine de caractères". Voir comment générer cette chaine de caractères.


- EMAIL


Vous devez spécifier une adresse email et un corps de message pour envoyer un email. Les emails sont gratuits.

PS: Une erreur commune consiste à vouloir envoyer directement le contenu d'une variable alors qu'il est nécessaire de fournir une "chaine de caractères". Voir comment générer cette chaine de caractères.

 

- NOTIFICATION PUSH


Vous avez ici la possibilité d'envoyer une notification sur des terminaux iOS ou Android. Cette notification est reçue sur les terminaux qui sont loggués ou se sont loggués en dernier sur le compte de l'utilisateur (à partir de l'application iOS ou Android).

PS: Une erreur commune consiste à vouloir envoyer directement le contenu d'une variable alors qu'il est nécessaire de fournir une "chaine de caractères". Voir comment générer cette chaine de caractères.

Les notifications sont gratuites.

 

- ZiBASE DISTANTE

Vous pouvez piloter un équipement ZiBASE à distance (active sur la même plateforme) en lançant un scénario distant.

Vous devez spécifier le nom d'utilisateur et le mot de passe distants (par sécurité) et le scénario distant à exécuter (dont le nom doit être référencé par ZAPI).

Le bouton test est utile pour vérifier que les paramètres distants sont valides.

Gratuit.


- LAPIN NABAZTAG


Vous avez la possibilité d'envoyer un message à un lapin Nabaztag*.

Celui-ci peut alors:

- Animer ses oreilles,

- Allumer et moduler ses couleurs,

- Dire un message vocal par synthèse "Text to Speech".

Vous devez renseigner les champs "numéro de série" et "token". Ils peuvent être trouvés sur votre compte Nabaztag dans l'onglet "Préférences" ou "Paramètres - Ecosystème".

Cocher également "Je veux recevoir les services et les applications de l'Ecosystème Nabaztag..."

* Nabaztag est un produit de la Société Violet. Visiter  www.nabaztag.com.

Gratuit.


- LAPIN KAROTZ

Spécifiez  l'InstallID de votre lapin Karotz et le message parlé qu'il doit synthétiser.

Gratuit.

_________________________________________


PROGRAMMER LE SCENARIO

Un scénario X peut être lancé à partir d'un scénario Y.

Le scénario X peut être lancé immédiatement sans condition, selon l'état d'un calendrier (lancement si le calendrier est dans l'état actif), ou avec une condition d'espacement depuis le dernier lancement de ce scénario X (pour éviter les lancements trop rapprochés).

L'espaceur définit un intervalle minimum de lancement (de 1 à 9999 secondes) que l'utilisateur doit préciser. L'espaceur ignore dans ses calculs les lancements de X depuis d'autres scénarios qui ne précisent pas d'espacement.


Le scénario X peut également être lancé après un temps spécifié (délai). Il est dit alors "armé". Il ne peut être armé simultanément avec plusieurs délais.


Un scénario peut être "désarmé", c'est à dire son lancement programmé annulé. Le "désarmement" va de pair avec "l'armement" décrit ci-dessus. Il n'a pas d'effet sur les tickets détaillés ci après.


Un scénario peut se voir attribuer un certain nombre de "tickets" de lancement (0- 99). A chaque lancement correspond un ticket qui est décompté. Si le scénario n'a plus de ticket, celui ci n'est alors plus lancé. Le mécanisme de "tickets" permet de suspendre dynamiquement un scénario de manière absolue (0 ou infinité de tickets) ou après un certain nombre de lancements.

PS: Les tickets permettent d'avoir des détecteurs ayant la faculté de déclencher des scénarios seulement si une télécommande a attribué préalablement à ces derniers. Typiquement, l'appui sur ON de la télécommande accorde des tickets, tandis que OFF retire les tickets (accorde donc 0 tickets).

A priori, un scénario ne s'accorde pas lui-même ses tickets, sans quoi, s'il n'en a plus, il ne pourra plus s'en accorder! C'est un scénario tiers Y (ou plusieurs scénarios) qui accorde (ou retire) à un scénario X des tickets.

_________________________________________


EXECUTER  UN SCRIPT

Seules quelques commandes sont rendues disponibles à l'utilisateur par les scripts de commandes. De manière générale, les scripts doivent être évités autant que possible.
L'intérêt du script de commandes est de pouvoir :
- Exécuter des ordres non autorisés par les actions classiques du configurateur (Les actions classiques du configurateur garantissent l'absence d'erreur syntaxique et sont toujours à privilégier).
- Pouvoir être invoqué par ZAPI via une requête http ("cmd=").



Un script de commande est un "segment de scénario" exprimé dans un format texte, insensible aux majuscules/minuscules. Il est constitué d'une suite d'instructions. ( A chaque action du configurateur correspond une instruction ).
Les instructions sont à séparer par un point. Les instructions sont exécutées en séquence.
Le temps d'exécution d'un script est sauf exception virtuellement nul.
Les appels de scénario (lm) sont toujours exécutés de manière asynchorne  en fin d'exécution du script de commande.

Instructions utiles pour les appels http via ZAPI:
Activer un périphérique :
- on adr, exemple:  on A5 /*protocole par défaut*/ , on A5 P6 /*protocole N°6 = ZWAVE */
Désactiver un périphérique :
- off adr, exemple:  off A5 /*protocole par défaut*/ , off A5 P6 /*protocole N°6 = ZWAVE */
Dimmer :
- dim  %x,
exemples:  dim A5 30 /*30%, protocole par défaut*/ , dim A5 P6 30  /*30% protocole N°6 = ZWAVE */, off A5 P6 $v5 /* indirect par variable */
Applicable au on/off :
on/off adr Px during xxx , on/off adr Px after xxx , on/off adr Px after xxx during yyy  /* temps exprimé en secondes */
exemples:
on G4 P8 after 120 during 30
on G4 P8 after $v3 during 30  /* indirect par variable */

Lancer un scenario :
lm x  /* lancer le scenario N°x */
exemples:
lm [xxx]  /* lancer le scenario de nom xxx, éviter les blancs et caractères accentués, attention, xxx doit être cliqué comme référencé par ZAPI lors de sa déclaration*/
lm [xxx] after 120  /* lancer le scenario x après 120s */

Autres instructions utiles:
sev /* Set EVent) :
sev 0 xxxx /* mettre à 0 une icone ou drapeau d'état associé à l'ID xxx*/
sev 1 xxxx /* mettre à 1 une icone ou drapeau d'état associé à l'ID xxx*/
sev 2 xxxx /* simuler/émuler l'arrivée de xxxx */
exemples:
sev 0 ZA10     /* mettre à 0 (off) ZA10 */
sev 0 CS23456  /* mettre à 0 (off) l'icone associée à CS23456 */
sev 1 A10      /* mettre à 1 (on) A10 */
sev 1 CS23456  /* mettre à 1 (on) l'icone associée à CS23456 */
sev 2 CS23456  /* émuler l'arrivée de CS23456 */
sev 2 VR434398 /* émuler l'arrivée de VR434398 */

vset (Variable Set):

vset y xxx  /* mettre xxx dans la variable y */

_________________________________________


CONTRÔLER UNE ALERTE

Une alerte est normalement positionnée par un détecteur qui a émis son code d'alerte. Cette action permet VISUELLEMENT (couleur de l'îcone) de positionner ou de retirer artificiellement une alerte.

Sur sa fonction de retrait, elle peut être utile par exemple si cette alerte n'est significative au moment où elle intervient (cas d'un système d'alarme dans l'état inactif).

 

_________________________________________


COMMANDER UNE LED

Les témoins lumineux de face avant (LEDs 1...5) peuvent être commandés avec cette action selon 3 états: éteint, allumé et clignotant.

Une LED peut aussi être pilotée selon une variable, à savoir éteinte (variable inférieure à 1), allumée (variable égale à 1), et clignotante (variable supérieure à 1)

 

_________________________________________


TROUVER LA SOURCE DE DECLENCHEMENT

Cette action récupère le label (l'ID en ASCII) de la source de déclenchement du scénario courant et le range dans une variable. Cela peut être utile lorsque plusieurs sources sont susceptibles de déclencher le scénario.

 

_________________________________________


AUTORISER UNE ADRESSE IP DISTANTE

Un client IP qui n'est pas sur le LAN où se trouve ZiBASE est par défaut non autorisé à accéder à ZiBASE, il sera donc filtré et sa requête ignorée.

Cette action permet d'autoriser à un client IP quelconque (mais connu et prédéfini par son adresse IP) d'accéder à ZiBASE via ZAPI.

_________________________________________


TROUVER L'ETAT D'UN PERIPHERIQUE


L'état d'un périphérique peut être récupéré et rangé dans une variable avec cette action.
Cette action est à limiter impérativement aux périphériques possédant une adresse pseudo X10 (A1...16 - P1...16) ou ZWAVE (ZA3...16 - ZP1...16).
Avec un périphérique avec une adresse pseudo X10, l'état d'activation (ON = 1, OFF = 0) peut être trouvé. Avec un périphérique ZWAVE, l'état d'activation, l'état de transmission (1=erreur) et l'alerte batterie (1 = Low Batt) peuvent être récupérés.
PS: L'état de transmission (en ZWAVE) est mis à jour quelques secondes après l'envoi d'une information au périphérique.

_________________________________________


DECLENCHER SUR SEUIL

SELON TEMPERATURE

SELON HUMIDITE

SELON VALEUR DU TS10

Une sonde renvoie normalement une valeur (parfois 2 comme la température et l'humidité) qu'elle a mesurée.

ZiBASE peut comparer cette valeur à un seuil défini par l'utilisateur et lancer un scenario si ce seuil est dépassé.

La sonde considérée est celle déclarée en PERIPHERIQUE dans "SOURCES DE DECLENCHEMENT".

Ce périphérique (la sonde) doit être la seule source de déclenchement sans quoi la comparaison n'aura pas de sens avec d'autres sources de déclenchement.

Pour un ajustage précis du seuil, cliquez sur le curseur triangulaire et servez-vous des flèches droite-gauche de votre clavier.

PS: Cette action sera exécutée à chaque arrivée d'information issue de la sonde.

_________________________________________